FRIHOSTFORUMSSEARCHFAQTOSBLOGSCOMPETITIONS
You are invited to Log in or Register a free Frihost Account!


Grève dans les universités





systemofaxav
Que pensez vous de ce mouvement, et des méthodes des étudiants pour créer un rapport de force avec le gouvernement et se faire entendre ?
Eskaflowne
Bah je suis d'accord avec les manifs, mouvements avec tracs, pancartes, messages, etc....
Mais quand j'ai vu des etudiants vouloir attaquer des crs ou des policiers, je me dis, on s'enfonce les jeunes là, on s'enfonce...
goutha
Je pense qu'il faut s'exprimer si on est pas d'accord avec les CPE.

Par contre, la violence, n'est pas la solution.

Les grèves sont un bon moyen pour essayer de faire probablement fléchir un premier ministre de gouvernement inquiet pour son image et surtout qui pense aux prochaines élections.

Il ne faut pas baisser les bras... peut-être que la forme actuelle du CPE sera modifée pour avantager un peu plus les jeunes diplômés.
bcg
Je crois que c'est bien de manisfester et de vouloir faire valoir ses droits lorsque ceux-ci oubliés ou contrefaits. Quant à la brutalité et aux erreurs commises, ce sont les aléas de tels mouvements dont les véritables responsables ne sont pas les manifestants mais ceux qui ne veulent pas satisfaire aux besoins et exigences de la majorité. Même si l'on se doit doit d'être conscient lorsque nous manifestons et disciplinés pour que notre action ne soit pas l'inverse de la signification que nous souhaitons l'accorder.
ZzZ_AluCarD_ZzZ
Grouar sujet titillant car qui peut amener à parler de politique :p
Pour ma part je ne tolere pas qu'on puisse empecher d'autres étudiants de vouloir bosser, et entre grevistes faut faire la différence entre les vrais et les fumistes!
bcg
je suis entierement d'accord avec toi surtout que tout le monde est confondu et que ceux qui ne veulent pas suivre les cours en profite pour se défouler.
olag
C'est pas que dans les universités. Il y a eu un blocus dans notre lycée bien sur on pouvait entrer et sortir sans trop de problèmes car le lycée est un vrai gruyère mais on n'a pas eu cours jeudi et vendredi.
systemofaxav
Moi, je suis surpris qu'il y ait aussi peu d'étudiants contre le blocage ou contre la grève à venir aux AG, on les entend à la radio et à la télé, mais pas sur les campus :p

Pourtant, j'ai voté contre le blocage à plusieurs reprises, et on ne m'a jamais empêché de voter, ni d'autres de s'exprimer devant l'assemblée. Sad
deejay-bee
Moi je trouve pas ça démocratique que de forcer les étudiants à ne pas aller en cours.

Eskaflowne wrote:

Mais quand j'ai vu des etudiants vouloir attaquer des crs ou des policiers, je me dis, on s'enfonce les jeunes là, on s'enfonce...[/b]


Pour info les violences son plutôt comises par des casseurs qui en ont rien à faire du CPE, ils ne savent même peut-être pas à quoi ça correspond. Certains ne sont carrément pas étudiants ou scolarisés.
ZzZ_AluCarD_ZzZ
En même temps France championne de grêves et de gens qui refusent de bosser des qu'ils sont pas contents ou qu'ils ne s'estiment pas assez payés. Les jeunes suivent l'exemple, c'est tout.
olag
Quote:
En même temps France championne de grêves et de gens qui refusent de bosser des qu'ils sont pas contents ou qu'ils ne s'estiment pas assez payés. Les jeunes suivent l'exemple, c'est tout.

+1. Les élèves qui font les blocus suivent ce que font les profs en faisant grève, c'est à dire arrêtez de bosser quand quelque chose ne leur plait pas.
systemofaxav
deejay-bee wrote:
Moi je trouve pas ça démocratique que de forcer les étudiants à ne pas aller en cours.


Bah s'ils venaient voter contre, il n'y aurait pas de blocage et ils pourraient aller en cours. C'est ça la démocratie.

Dans la fac ou je suis, l'AG normale la plus grosse à réuni entre 2 et 3 mille personnes, et à chaque fois le blocage est voté à une grosse majorité. En face, des étudiants ont fait une contre-AG, ou ils ont voté contre le blocage, et ils étaient 400.

Le tout sur un fac qui compte un peu plus de 12 000 étudiants.
Je ne comprends toujours pas pourquoi (puisqu'ils pensent representer la majorité des étudiants), les étudiant opposés au blocage, ne viennent pas plus nombreux aux AGs...

A une AG, ils sont venu à 5 ou 600 personnes, mais voulaient voter directement, sans écouter les arguments pour et contre : résultat, après les débats, ils étaient beaucoup moins nombreux, la pluspart étant partie en disant que c'était anti-démocratique, et que de toute façon c'était magouillé.

C'est ce comportement qui est anti démocratique.
bboy_nycb
Je pense aussi que les manifestations sont un bon moyen d'exprimer son mécontentement. Par contre, les dérives sont à proscrire.
geo
Moi je trouve ça déguelasse de faire blocage des lieux d'apprentissage car a cause de personnes qui veulent pas bosser , les personnes qui le veulent son obligé de trimer sur internet ou dans les bouqins pour apprendre les cours eux-mêmes!
goutha
Je pense que la majorité des gens qui manifestent le font d'une façon sérieuse et honnête par peur pour leur avenir. Ceux qui ne veulent pas bosser, ne représentent à mon avis qu'un minorité.

Ceci dit, il faut bien lutter pour ses idées et surtout quand il s'agit de son avenir.... mais sans violence... la violence ne régle rien!!!
Granard
Perso je suis contre le CPE mais contre le blocage des facs/lycées: tu veux manifester, t'y va, tu veux aller en cours t'y vas

Chez moi tout va bien, la majorité est contre le blocage du lycée Smile
lowett
J'ai rien contre les manifs et tout ça ...


Mais il me semble que l'expérience a prouvé que ce n'était pas le meilleur moyen pour arranger les choses.
Certes, on vous entend ... Mais ça ne change rien...


Quel est le meilleur moyen pour faire bouger les choses ?
Je dirais un bon soutien provenant des bonnes personnes, et puis je suis plutôt favorable aux pétitions ... C'est une manière plus diplomate d'apporter des preuves .. Plutôt que crier en masse dans la rue.
Si chaque personne signait la pétition ... je pense que cela aurait déjà plus de valeur.

Mais ce n'est que mon avis.


Après tout, si en tant que femme, j'ai le droit de donner mon avis ajd ... C'est parce que d'autres ont eu le courage de descendre crier le revendications ...




... dans la rue ....
ClementVidal
Moi pour ma part, je suis en total désacord avec cette série de mesures (CPE CNE ....)

Et ceux, pour plusieurs raison:
-La manières dont cela c'est mis en place ... (une election sommaire a l'assemblée en pleine nuit, sans parler du 49-3...)

-l'incohérence de la choses

-et surtout le manque d'écoutes ...

Malgré ce que tout le monde dit, l'opposition propose d'autres solutions, mais elles restent des propositions car elles semblent aussi bien boycoté par les média que par les gent qui préfèrent rester sourd a cela.
Une grosse partie des Pro CPE défendent le fait que c'est la seulle proposition possible, or c'est faut ( plan EVA, Contrat sécurité insertion ...)

Ces gent la défendent aussi l'idée, aprés tout , le CPE c'est mieu que rien ... Je trouve que c'est une réponse simple et qui montre a quel point certainnes personnes sont individualiste ..

Y a vraiment plein de choses a redire sur ce contrat...

Personellement, je vois plus les mouvements actuel comme une sorte de mise en garde face a la gestion actuelle de notre société, que comme un simple combat contre un article de loi ...


Clément Vidal
Granard
Tu peux m'en dire plus sur le plan EVA et le Contrat sécurité insertion
ZzZ_AluCarD_ZzZ
Voui mais certains s'en foutent de tout cela...et veulent juste aller en cours en paix et ne pas être pénalisés.
systemofaxav
Suite de la chronique Smile

Le blocage a tout de même un inconvénient de taille, la salle info étant fermée à clef pour éviter tout pillage, je ne peut pas venir sur frihost Razz

Il y'a eu un referendum consultatif dans mon université (ou nous sommes en fait 24 000 et non 12 000)
Déjà, on peut noter la très faible participaion: seulement 8200 se sont déplacer.
Réslutat: 43% pour le blocage et 57% contre
Comme le referendum s'est déroulé sur fond de polémique, et qu'il n'était que consultatif, le blocage continu.

Le lendemain, très grosse AG (normal Wink ) ou les anti-blocage ont réussi l'exploit de convertir les quelques hésitants à soutenir le blocage, par leur conduite (même s'il ne sont pas representatif de tous les anti-blocage).
En fait, ils n'étaient pas d'accord sur l'ordre de l'ordre du jour, et sont parti en déclenchant l'alarme incendie après le vote de cet ordre du jour.

Ils ont profité de la suite de l'AG pour débloquer le batiment droit (les anti-blocage sont majoritairement de droit...).
Batiment qu'ils ont bien sur bloqué à leur tour.
Et qui a été repris en fin d'après-midi, juste au retour de la manif.

Les profs nous soutiennent très majoritairement dans cette démarche, et ont menacé la présidente de se mettre en grève (donc toujours pas de cours) au cas ou elle ferait appel aux forces de l'ordre pour faire arrêter le blocage.

Mais je vais arrêter de parler du débat sur le blocage, blablabla.

Car de l'exterieur, c'est la chose principale qui ressort, alors qu'à l'interieur, même si il y'a des tensions, ce n'est pas le débat, et ce n'est pas le sujet.
D'ailleurs, il se passe beaucoup d'autres choses, et si les medias se focalisent sur ce point, c'est pour fixer le regard de l'opinion sur un sujet sans interet, et éluder tout le reste.

C'est le même phénomène qu'avec les casseurs qui se mélent aux manifs.
Il sont très peu nombreux, mais on ne voit qu'eux à la télé.

Et si notre cher ministre de l'interieur n'avait pas déclaré dans la presse que les casseurs et les étudiants qui manifestent ne sont pas les même personnes (même s'il a fait ça dans un soucis de pré-campagne après des jeunes), dans la tête du télespectateur, il y'aurait toujours l'amalgamme créé par les médias lors des premiers incidents.

Je vous invite tous, si vous vivez près d'une ville universitaire, à aller assister à une AG, ou simplement faites un tour sur le campus. C'est je pense le seul moyen de vous faire un opinion sur ce sujet.
systemofaxav
ZzZ_AluCarD_ZzZ wrote:
Voui mais certains s'en foutent de tout cela...et veulent juste aller en cours en paix et ne pas être pénalisés.


L'université est un monde à part, qui n'obéi pas aux même lois que le reste du monde (bien sur, les difference sont très minimes) (la police n'a par exemple, pas le droit d'entrer sur le campus), et la plus part des gens l'ignore.
Donc une AG étudiante y est souveraine, c'est incontestable, même les présidents d'universités ne les contestent pas.

Quand on vit en société, il faut à la fois accepter les régles de vie en société, rejeter l'individualisme, et accepter le débat, et donc la démocratie.

Et ceux qui s'en foutent, n'interessent personne, même pas les profs, qui leur ont pourtant annoncés des dizaines de fois, que ça n'influerait pas sur les réusltats et qu'ils tiendraient (bien sûr) compte de ces événements, et des cours manqués lors de la redaction des partiels.
geo
Voila mon lycée est bloqué. Ils sont malin les prepas ils font un vote quand il y a presque personne au lycée.

Maintenant c'est fermé jusqu'à mardi. Du coup on a plus cours et sa me soule car j'ai un bac a preparer a la fin de l'année
systemofaxav
geo wrote:
Voila mon lycée est bloqué. Ils sont malin les prepas ils font un vote quand il y a presque personne au lycée.

Maintenant c'est fermé jusqu'à mardi. Du coup on a plus cours et sa me soule car j'ai un bac a preparer a la fin de l'année


T'inquiète, tu ne rateras pas ton bac parceque tu as raté une semaine de cours Smile ... tu n'as jamais été malade Razz ?
Et puis voit le bon côté des choses, ça te donne un peu de temps pour commencer tes révisions. Very Happy
geo
Comment reviser alors qu'on as pas fini le programme !

Surtout que le bac blanc était prévu cette semaine!
systemofaxav
On est presque en avril, je pense que tu as déjà matière a réviser Wink
Tasukii
Je suis contre le blocage sauvage, c'est à dire empecher massivement et avec violence les étudiants d'entrer. Aprés une gréve comme celle-ci , quand on est pas écouté, ne peut pas se dérouler en douceur, c'est pas possible et inutile. Mais aprés bloquer continuellement les facs c'est idiot. Ils feraient mieux d'aller bloquer les autoroutes, péages, voir les mairies, Matignon, L'Elysée!
Aprés les casseurs dans les manifs, faut bien se rendre compte qu'ils ne font pas partis du mouvement anti CPE, ils sont là pour casser des bagnoles, du CRS et des manifestants, j'ai beaucoup d'amis qui se sont fait casser la gueule.
valsurfeur
Je pense qu'il y a trop de violence inutile dans ces manifs qui pourraient se passer de façon plus calme Sad
michellaurent
On pouvait s'attendre à ces actes de violences après les derniers événements dans les banlieues..

Quel c..... quand même ce ministre !
ZzZ_AluCarD_ZzZ
Non, c'est un gars qui veut trouver un moyen d'améliorer la situation.

La france est un pays ou personne ne veut bosser, on aurait pas fait tant de choses pour les 35h.
mldream
Je penses pas que le problème sois de pas vouloir bosser mais plutôt qu'on a pas envie de brosser.

Pourquoi chercher du boulot pour peut-être gagner quelques € en plus si tu as plein d'intérêt en pouvant rester chez toi à faire tout ce que tu veux, quand tu le veux en étant au chomage ...
ZzZ_AluCarD_ZzZ
En tout cas Félicitations au gouvernement de ne pas avoir cédé face aux révolutionnaires à 2 francs 6 sous ne conaissant même pas une loi contre laquelle ils se mobilisaient.
geo
Et voila , le lycée est encore bloqué , raison : aucun , il font des votes a la con lorsque il y a tout le monde qui bouffe ils mettent personnes au courant comme ça ils sont sur d'avoir les reponses qu'ils veulent!
vive la democratie
pompovor
Perso geo les votes du lycée sont trés bien annoncés, cependant tu ne t'y présente pas !
Donc comme ça c'est réglé.Et le blocage était plutôt symbolique pour dire que l'on ne céderai pas! Même si je pense que ça ne sert un peu à rien mais bon!

Comme on dit "l'espoir fait vivre..."
systemofaxav
Suite de la chronique:

Dans ma fac, le blocage continue.
Les pro-blocage bloquent (c'est normal), et organisent des débats, assemblées et actions tous les jours.
Les contre-blocage eux, se sont divisés en trois groupes:
- Une minorité qui a rejoint le mouvement avec des arguments tel que "Ce serait stupide d'avoir perdu 2 semaines de cours pour rien...".
- La majorité a laissé tombé.
- Une autre minorité (plus importante que l'autre), dont la plupart sont en droit et/ou à l'UNI (ancien syndicat étudiant d'extreme droite, qui s'est rapproché de l'UMP, en gros, des fils à papa et des nazis).

Tout au long de la semaine, il'ya eu des actions (car bloquer la fac n'est pas l'action en elle même, mais permet de mobiliser des étudiants).

Lundi, occupation de la direction departemental pour l'emploi (ou qqchose comme ça). Tout s'est à peu près bien passé, nous avons étés évacués un par un par les gendarmes mobiles, et des policiers (ils ressemblent aux CRS mais ne sont pas CRS... il n'y en a pas dans ma ville) et sans violence.

Mardi, après la manif, nous sommes retournés manifester (3000 étudiant selon la presse) devant la préfecture.
Qqun parlait plus haut d'aller occuper ce genre d'endroit, et bien je vous le déconseille fortement.
Nous ne sommes même pas entré dans la cour, ni dans le batiments (fermés bien sur). Des poubelles et des barrières ont été entassées devant la porte principale, pendant qu'un bonhomme carnaval essemblant à notre ministre, volait au dessus de la place.
Et pour une fois, il a fallut seulement 30 min (contre 2 ou 3 heures d'habitude, même à la gare) pour voir arriver les policiers avec casque et bouclier.
Ils ont tenté de passer en force à travers ma foule, pour dégager l'entrée, mais pour une fois, les étudiant étaient les plus motivés, et ils se sont retrouvés acculés, contre un recoint de mur, des milliers de jeunes autour d'eux scandant "On veux de bisous".
Ca aurait pu très vite dégénerer, et mal se terminer pour ces courageux policiers, mais tout s'est bien passé.

Sont ensuite arrivés les gendarmes mobiles, qui nous ont bombardés de lacrymo, pour permettre à leurs amis de se dégager. C'était assez dangereux, et il y'a eux des blessés dans la bousculade, dont des musicien de la fanfare qui nous accompagnait, blessés par leurs instruments en tombant.
La fumée dissipée, nous étions tous de retour sur la place, pour une deuxième salve de lacrymogène, et le petit jeu à duré comme ça pendant 20 minutes.

Nous sommes resté encore un bonne heure, pendant que quelques bières volaient en direction des forces de l'ordres (accompagnée de huées en direction des lanceurs, pas d'amalgammes s'il vous plait, nous sommes pacifique et non violents).


Mercredi journée de débats, avec de nombreux intervenants (et ouverts à tous)

Jeudi, blocage du périf, et affrontement pacifique (ça peut sembler étrange) avec les force de l'ordre (qui cette fois étaient accompagnées de gardes mobile). Encore une fois, après s'être lachés sur les lacrymo, et constatant que ça ne servait à rien du tout, étudiants et policiers se sont observés pendant une, voire deux bonnes heures.
Pour le moment, ça a été la journée la plus violente, certains policier ont perdu leur sang froid, et se sont fait plaisir avec leur matraque.

En fait, ils n'étaient pas assez nombreux, et nous les avons fait tourner en bourrique, revenant sans cesse sur le périf, redescendant d'un côté ou de l'autre de la bretelle ou nous étions installés. Et puis, le vent était en notre faveur, car les renforts qui arrivaient avaient les yeux au moins aussi rouges que nous. (Et ceux là, on ne va pas les plaindre, car la garde mobile n'est pas particulièrement tendre).

Blocage positif, car la grande majorité des automobilistes ont pris leur mal en patience, et même au bout d'une heure, ils avaient encore la force de nous donner quelques encouragement (et coups de klaxon)

Vendredi, il y'avait une action, mais je n'ai pas pu y aller, je crois que c'était un blocage des voies de tram.

Et toutes ces actions n'auraient pas étés possibles, sans blocage des facs et des lycées, car nous n'aurions étés qu'une poignée, en comparaison à un milliers d'étudiants/lycéens en moyenne.

Pour ce qui est de bloquer ou d'occuper un batiment représentatif de l'état, je pense qu'il ont beaucoup trop d'orgueil pour nous laisser entrer.

Malgrè de nombreuses tentatives, nous n'avons jamais réussi à rentrer dans la mairie (pourtant ouverte au public). Et la préfecture, entraine aussitot l'arrivées de forces de l'ordre. Si elles n'ont pas été trop violentes chez nous, c'est parceque nous ne sommes pas entré dans le batiment, qu'il y avait beaucoup de journaliste (qu'est-ce qui se serait passé à l'interieur, sans témoins), et qu'en face de nous, ce n'étaient pas des CRS.

Voila pour les actions.

Sinon, jeudi, l'UNI avait appelé à une manifestation devant la prefecture pour réclamer le déblocage, ils étaient à peu près 400, n'ont pas obtenu de déblocage de la part du prefet, ni de policiers, ni de lacrymogènes.
Dégoutés, ils ont alors tentés de forcer eux même les batiments. Après quelques échauffourés, des profs sont intervenus pour calmer le jeu, et ils sont repartis.
systemofaxav
ZzZ_AluCarD_ZzZ wrote:
En tout cas Félicitations au gouvernement de ne pas avoir cédé face aux révolutionnaires à 2 francs 6 sous ne conaissant même pas une loi contre laquelle ils se mobilisaient.


Depuis le temps, ceux qui ne la connaissaient pas ont eux le temps de l'apprendre par coeur Smile

Et puis le CPE n'est pas une loi, c'est un article, d'une loi, celle dite "d'égalité des chances".

Cette loi contenant plein d'autre joyeusetés, comme le travail à partir de 14 ans (sous forme d'apprentissage), mais aussi, la possibilité pour un jeune de 15 ans d'exercer les mêmes travaux pénibles qu'un adulte, comme le travail de nuit, ou simplement porter des charges lourdes (à un age ou les garçons n'ont pas fini leur croissance, ce n'est pas très sérieux).

Loi d'ailleur critiquée ouvertement par toutes les organisations de medecins du travail, et qui va à l'encontre des régles internationales du travail (qui n'ont d'ailleurs pas toutes étées ratifiées par la France Embarassed )
geo
Pas mal ta crhonique , sinon c'est vrai que tout le monde dit loi , mais le CPE n'est pas une loi mais un contrat
pompovor
je ne suis pas tout à fait d'accords avec toi car ce contrat concerne une loi sur l'égalité des chances au cas ou tu ne serai pas au courant
Granard
En tout cas c'est bien partit pour ceder !!!
ZzZ_AluCarD_ZzZ
et c'est bien dommage...maintenant il faudra attendre 20ans pour voir un gouvernement essayer d'améliorer cette triste situation (quand la France se fera dépasser à tous les niveaux en Europe), et ça sera de nouveau la mode de la grêve et des pseudos-anarchistes.
systemofaxav
Encore et toujours en grève...

De plus en plus d'affrontements avec les forces de l'ordre, qui se lachent de plus en plus:

Mardi, tentative de blocage du périph, mais CRS nous attendaient sur le pont. A peine arrivés, nous avons eu droit à une douche de lacrymogène (350 lancées en 3h), ce à quoi, les plus chaud (4 ou 500 personnes sur 3000) ont répondus par une pluie de pierre, et de branche.
Finalement, après quelques charges, et après avoir gazés leurs collègues qui étaient face au vent, ils ses sont repliés en dehors du périph, que nous avons bloqués pendant 3 petits quarts d'heure (toujours sous un nuage de lacrymo)


Jeudi, match retour (les CRS sont très mauvais joueurs), nous avons occupés les rails de la gare pendant 3 heures, 3 longues heures pendant lesquelles les CRS sont restés debout immobiles, sans intervenir (alors pourquoi étaient-ils là?).
Quand le cortège a commencé à se retirer de la gare, une cinquantaine de personnes (que j'assimile de plus en plus à des connards) assez éméchées, se sont mises à lancer des pierres sur les CRS, qui ont bien sur répliqué avec quelques lacrymo.
Petit mouvement de panique, la sortie étant très étroite, pendant que les forces de l'ordre marchaient vers nous (pas plus agressives que ça)
Et au dernier moment, alors qu'elles n'étaient qu'à 1 métre ou 2, elles ont arrosés de spray lacrymo (ça brule la peau et les muqueuses) la foule (qui étaient déjà bien paniquée).
Puis, alors que nous étions écrasés contre le mur, et quelques personnes étaient déjà par terre, ces enc... de gros nazis, ont sori leurs matraques, et se sont mis à frapper comme des brutes les derniers manifestant paniqués et suffoquants qui n'avaient pas encore pu sortir.
Personnellement, je n'ai que quelques émataumes, mais beaucoup de gens , plus petits que moi, souffrent de traumatismes craniens, et ont du être recousus.

Pour couronner le tout, ils ont aussi lancés des lacrymos en dehors de la gare (ont avait le choix, finir de se faire tabasser, ou être intoxiqués). Mais nous n'étions pas les seuls dans la rue, à l'arrêt de tram tout proche, un bébé dans une poussette à lui aussi gouté aux joies de la repression aveugle et brutale de ces résidus de SS.

Malgrè la fumée et la panique, une fois tout le monde dehors, le cortège s'est plus ou moins reconstitué, et a commencé à remonter vers la fac. Mais apparemenbt certains CRS n'avaient pas encore de sang sur leurs matraques, et se sont lancés à la poursuite du cortège (qui s'éloignait), pour le charger 8 fois en tout.

Au cours de cette poursuites, ils se sont illustrés entre autre, en volant la camera d'un journaliste qui nous suis au jour le jour, et l'on fracassée par terre, ils ont mis le feu à un appartement, en y envoyant une lacrymo, et ont bien sûr gazés des centaines de personnes qui n'étaient même pas à la gare.

Résultat, des dizaines de blessés, dont une assez grave apparement. Mais bien sûr, dans la presse, ils parlent d'émeute (moi je dirait débandade), et d'une femme flic qui serait hospitalisée. A part si elle s'est frappée elle même, je ne vois pas comment ça a pu arriver.

Voila un bel exemple de liberté, ou les CRS attendent que les gens soit paniqués, pour se lacher et les matrquer. Dans le manuel, ils ne frappent que pour disperser, ou se defendre : Nous fuyons paniqués dans la fumée et sous les coups de matraques, nous n'étions pas très dangereux Sad. De plus, ceux qui m'ont frappés, étaient juste derrière moi, si j'avais fait quelque chose de mal, pourquoi ne pas m'interpeller ????

Le manuel spécifie aussi qu'il est interdit de frapper à la tête Confused
Je crois qu'une plainte collective sera déposée, mais je n'ai pas du tout confiance dans la justice.

Vive l'état de droit.... Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad
ZzZ_AluCarD_ZzZ
Quote:
de gros nazis, ont sori leurs matraques, et se sont mis à frapper comme des brutes les derniers manifestant paniqués et suffoquants qui n'avaient pas encore pu sortir.


Oh... je me mets à la place de ces pauvres gars payés pour faire face à une populace s'amusant à se coucher sur les rails (quel jeu rigolo!) et empechant les autres de bosser depuis plus d'un mois...petit probleme aussi pour ces messieurs qui s'en prennent plein la pipe en voulant faire respecter l'ordre...je pense qu'ils devraient être encore plus durs, oui ils sont trop gentils encore...
Lilystock
C'est marrant... Moi, je suis a Hong Kong, et je n'arrive pas d'ici a voir ce qu'est le CPE ??? Vu d'ici, ca ressemble seulement a un CDD rien que pour les jeunes.

En gros, dans les infos d'ici, ce que l'on voit c'est seulement des etudiants ENCORE pas content qui se battent avec le service de l'ordre. Pour la Nieme fois...

Sinon, je rappelle quand meme que si le droit de greve existe en France, le droit de blocage, lui, n'existe pas et est donc ILLEGAL... Mais bon, c'est devenu une telle habitude que tout le monde semble l'oublier !

Puis faut arreter de dire que les francais sont des faineants. C'est loin d'etre vrai partout. Les francais ont un excellent taux de productivite (donc ils bossent mieux ?). Dire que les francais sont faineants, ca ne sert qu'a essayer de faire culpabiliser.
ZORGLUB
restez courtois svp, sinon je supprime direct.
on peut causer, mais ça sert pas d'envenimer Smile
Lilystock, le principal problème, c'est que ce contrat est(était?) voué à remplacer le CDI dans l'esprit de beaucoup, mais en ayant un periode d'essai de 2 ans avec licenciement sans préavis et sans délai.
la précarité, c'st ça qui fait peur.
en même temps, quand je vois le nombre dglandeurs qui sont dans la fonction publique (je sai sde quoi je parle, j'y travaille), et bien je peux vous dire que ça remettrait les pendules à l'heure.
non je ne polémique pas, je n'arrive pas à avoir d'avis figé sur la question,
le cpe c'est pas génial, mais finalement, c'est peut-être un mal nécessaire.

enfin bon, tout ça pour dire de modérer vos propos, quelqu'en soit le contenu
Lilystock
ZORGLUB wrote:
ayant un periode d'essai de 2 ans avec licenciement sans préavis et sans délai


Et ils esperaient faire passer ca ? Qui peut croire a une periode d'essai de 2 ans ? Un patron qui met 2 an pour realiser que son employe ne lui convient pas est decidemment un patron qui montre fort peu de perception... Rolling Eyes

J'pense plutot qu'ils ont presente un truc inacceptable, histoire de faire passer un truc "negocie" qui ne serait jamais passe sans cela Laughing
AtyPics
Au dernières nouvelles le CPE est retiré, mais le premier ministre ne démissionne pas! Les étudiants sont toujours mobilisés pour mettre la pression sur le gouvernement afin de s'assurer qu'il signe un nouveau traité... La révolte a été menée à bien et le combat estudiantin est gagné! Wink
teriyaki
c'est vraiment une bonne initiative.
c'etait bien parti mais sauf que la violence a fait partie de la manif.
systemofaxav
Lilystock wrote:
J'pense plutot qu'ils ont presente un truc inacceptable, histoire de faire passer un truc "negocie" qui ne serait jamais passe sans cela Laughing


Tout à fait, parceque le CNE est toujours là, et c'est exactement la même chose qu'un CPE (mais reservé aux + de 25 ans)

Et la loi sur l'égalité des chances (je ne vois pas en quoi elle apporte un semblant d'égalité entre le petit de Villepin et un jeune de banlieue), elle, est toujours là avec le travail des mineurs (à partir de 14 ans) et dans des conditions limites (à partir de 15 ans).

J'ai moi aussi l'impression que le CPE a été "offert" en pature à la jeunesse, qui avait besoin de se défouler sur quelque chose, de montrer qu'elle ne laisserait pas démolir son avenir si facilement (Déjà qu'on en a pas, alors si on nous l'abîme Sad... ).


Avant, pas de loi sur l'égalité des chance, ni de CPE
Après, loi sur l'égalité des chances.... Ouaaaiis

Resultat, le fils de Villepin ira à la fac, malgrè ses résultats catastrophiques à l'école (j'en doute, mais sait on jamais), et le Gavroche moderne (pourtant brillant en mathématiques), devra aller en apprentissage dès 14 ans, pour aider à subvenir aux besoins du foyer familial qui malgrè quelques allocs a beaucoup de mal à finir les fins de mois (et je rajoute une mère célibataire caissière à Monoprix qui cumule les heures sup et qui est toujours absente, parceque ça me fait plaisir).
Granard
Pour l'apprentissage à 14 ans, je trouve que ce n'est pas une si mauvaise chose : En ce moment tu dois aller jusqu'à la troisième. Y'a pleine d'élève qu isont à la rue dès la 6e et qui ne s'en remettrons jamais. alors pourquoi perdre 2 ans, s'ils peuvent rentrer en apprentissage directement?

je sais aussi que dans la loi sur l'égalité des chances il y a le Cv anonyme, qu iest pas trop mal.
apres le travail de nuit a 15 ans, c'est nimporte quoi!

Le reste je sais pas j'ai pas lu Smile
Related topics
le mellieur universite en Economie
Blague sur les fêtes
les canadien de montreal fera-t-il les series 2006?
Référencer votre site dans 80 motos de recherche !!!
Pourquoi les frames sous HTML sont-ils déconseillés ?
[-Jeuxvidéos-] LES FPS.
Les cyber du mondes
Parlons d'Education et d'orientation
Problème d'upload dans PHPMYADMIN
[Guide] Les services windows (2000, XP) optimisations.
grennelle de l'environnement
Petite question sur les DNS
Question pour les belges et les suisses!
Les bons coups de pubs qui vous ont marqués
Reply to topic    Frihost Forum Index -> Language Forums -> French

FRIHOST HOME | FAQ | TOS | ABOUT US | CONTACT US | SITE MAP
© 2005-2011 Frihost, forums powered by phpBB.